blue-flower.jpg

Le mois de mai… le joli mois de mai que chantent les poètes… Le voilà, nous y sommes.
Ce mois pendant lequel habituellement nous prenons le temps de goûter de multiples week-end et jours fériés, est pour nous le temps du ‘déconfinement’. Avec crainte pour certains, fébrilité pour d’autres. Qu’avons-nous donc vécu là ?!?
Nul ne sait encore vraiment ce que ce temps de ‘confinement mondial’ produira comme fruit à long terme. Plus grand monde ne s’autorise à faire des pronostics à ce sujet d’ailleurs, faute d’avoir su lire à temps les signes de ce temps si spécial que nous vivons. L’Histoire (avec un grand H) s’écrit sous nos yeux au fur et à mesure des jours qui passent. L'unité de mesure et d'analyse n'a jamais été aussi petite, ce qui était valable hier ne l'est peut-être plus aujourd'hui. 
Nous avons été ‘confinés’ deux mois. Deux mois ‘aux confins’ de nous-mêmes… Car c’est de là que vient le terme ‘confinement’. Les confins: ‘parties d'un territoire, placées à l'extrémité de ce territoire et à la frontière d'un autre. Les confins de la France' nous dit le dictionnaire.
Nous avons donc été enfermés ‘aux extrémités de notre territoire’ afin de ne pas être contaminés par les autres et/ou de ne pas les contaminer. Ce faisant, nous avons été confrontés à l’extrémité de nous-mêmes… au moins en partie. Stress, angoisse, surcharge de travail pour les uns, vide relationnel pour les autres, craintes économiques peut-être. La pression s’est accumulée pour beaucoup d'entre nous.
Voici venu le temps de faire le point : Qu’ai-je vécu? Qu'ai-je appris? Qu’est-ce que cette pression aura changé en moi, autour de moi ? Qu’est-ce que je souhaite changer dans ma vie après être sorti de ce confinement ?
Voilà des questions qui doivent être posées pour ne pas repartir, bille en tête. Reconnaissons-le, soyons honnête, il y a bien des choses dans nos vies d’avant qui pourraient être changées, qui devraient être changées… Améliorées peut-être, voire carrément abandonnées, ou remplacées.
Si se rendre ‘aux confins de soi-même’ ne sert pas à y découvrir des lieux nouveaux, à quoi donc cela sert-il ? Ce serait un peu comme visiter un pays inconnu en espérant y trouver tout ce qui existe chez soi.


Pour poursuivre cette réflexion, nous vous proposons de vivre ce week-end deux temps fédératifs :
- Samedi 23 Mai, à 17H un concert Facebook Live avec le groupe Héritage. En partenariat avec le Sel. Page FB Feebf et chaine You tube de la feebf
- Dimanche 24 Mai, de 10h30 à 11h30, un culte fédératif avec des participations des églises feebf et des visio-conférences exceptionnelles également sur la page FB et la chaine You tube de la Feebf