blue-flower.jpg

Fil Ariane

Bonne année 2020!!

 

Voilà c'est dit, j'ai sacrifié à la mode du jour et au fond j'en suis contente... parce que je suis débarrassée de quelque chose de répétitif et de redondant... Pourtant, je les aime, tous mes enfants, mon mari, mes amis, ma famille, les frères et soeurs de l'église, à qui je redis chaleureusement "Bonne année"... Alors pourquoi ce sentiment de fatigue? Peut-être à cause de tout ce qui s'y rajoute, de tous ces mots qui se collent sans fin et sans réflexion derrière les deux premiers... santé, bonheur, paix, joie... je les ai redit vingt fois déjà depuis la nuit du 31 et ce n'est pas fini... Pourtant là aussi, une partie de moi y souscrit pleinement. Comment désirer autre chose pour ceux qu'on aime? Et pour moi-même? Voilà peut-être la véritable question... Au fond, qu'est-ce que je désire vraiment? Et c'est quoi... une bonne année?

Est-ce juste un temps assez long sans soucis, sans problème de santé, sans conflits? Mon coeur me dit oui, oui, là ou je sais bien que ce n'est pas cela du tout! En 2012, j'ai failli mourir des suites d'une occlusion intestinale, mais ce fut une très bonne année parce que cet affaiblissement physique m'a permis de vivre mon travail autrement, m'a ouvert les yeux sur certaines difficultés dans lesquelles je m'embourbais toujours et m'a propulsé dans une nouvelle façon d'agir qui, elle, a été source de paix et de joie profonde!

Alors oui, malgré la souffrance physique, ce fut une très bonne année et elle a changé ma vie...

Je vais donc reformuler mon souhait: Je vous souhaite à tous (et à moi-même) de trouver la force de vivre chaque évènement que la Vie va vous/nous apporter (parce qu'au fond, la Vie, elle fait ce qu'elle veut, non?), qu'il semble bon ou mauvais, avec la foi et l'espérance que du bon, voire du très bon, peut en sortir. J'ai l'intime conviction que ce ne sont pas les évènements qui, survenant de manière impromptue dans nos vies, feront des 366 jours à venir une bonne ou une mauvaise année, mais le regard que nous allons jeter sur ces choses.

Moi, je m'attends à Dieu, il est bon, Lui! Et ça c'est juste une certitude, pas besoin de l'espérer! Ainsi, en ce qui concerne ces voeux, c'est tout aussi sûr et certain: avec Sa présence et ma décision de considérer les évènements à venir comme source de grâce, l'année 2020 sera une bonne année!

Joëlle Sutter-Razanajohary